Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • LUNDI DE PAQUES 6 AVRIL 16H30 PROCHAIN CONCERT

     Prochain concert. organisé par l'association des amis de l'orgue
    L'intermezzo du titulaire n°2 aura lieu le lundi de Pâques, 6 avril, à 16h30 dans la chapelle du Saint-Sacrement à Saint-Barnard.
     
    Jean-Michel Petit recevra l'Ensemble vocal Maxime Heintz, avec notre ami Maxime à la direction et à l'orgue.
    Nous entendrons des œuvres de Palestrina, Carissimi, Falconara, Mozart et Fauré.
    collegiale 028.JPG
    L'entrée est libre, avec participation aux frais, comme d'habitude !

  • visite des tentures a la Collégiale vendredi 4 Avril 18H

     

    Une visite  a la collégiale Saint Barnard  est programmé par l association des amis de St Barnard pour découvrir  les magnifiques tentures .

     

    Cette visite aura lieu le Vendredi 4 Avril 2015 a 18H avec Clémence Ronze Daviron entrée gratuite limité a 35 personnes

     collegiale 009.JPG

     

    L'Origine de la tenture brodée de la collégiale Saint Barnard reste donc encore aujourd'hui, relativement obscure  .Toutefois  , l'existence de plusieurs tapisseries, dispersées dans le monde et semblables à un ou plusieurs  des panneaux brodés de Romans , incite à croire qu'une même source d'inspiration a présidé à la confection des tapisseries et des  broderies.

    Un nombre des tapisseries  recensées à ce jour et identiques à certains panneaux brodés laisse  penser  que cette version de la Passion a connu un succès considérable à l'époque, malgré la proportion réduite de tapisseries parvenues jusqu'à nous .

    Seules les tapisseries actuellement conservées à Anger apportent des informations précises sur  leur origine : Léguées en 1505 à une église de Tours ,Elles appartenaient à une suite plus importante, dont une partie à été perdue.

    C'est en comparant les détails stylistiques et vestimentaires des tapisseries  qu'elles peuvent être datées avec plus de précision  :Elles  n'ont pas toutes été tissées avec la même habileté ni au même moment; chaque ensemble  provenait d'une suite différente .La  longueur des pourpoints des personnages évolue dans les tapisseries parallèlement  à la mode de l'époque, les tissus employés pour les vêtements varient aussi .

    Certains détails présents dans les tapisseries ne se retrouvent pas dans les panneaux de Romans . Les auréoles des personnages dans les tapisseries sont richement   ornées de pierreries et de motifs  géométriques ,typiquement médiévaux alors que les broderies simplifiées à l'extrême ne sont qu'un cercle ou disque sans décoration.

    De même dans le panneau de la crucifixion à Anger ,le Christ ,drapé dans une cape liturgique, renverse les portes de l'enfer et ramène les Elus vers le séjour des bienheureux  .L'absence  de cet épisode à Romans  dans le panneau semblable ainsi que d'autres différences incitent à penser à une confection plus tardive.

    A Anger , le bas de chaque tapisserie est orné de différentes variétés de fleurs  et de végétaux, en particulier  des lys, des œillets et des iris . Certaines de ces variétés se retrouvent parfois à Romans, mais l'une d'elle n'est présente qu'ici  : La  tulipe .Elle orne avec bonheur la partie inférieure de plusieurs panneaux . Cette fleurs ne devait pas être représentée dans l'art à l'époque du tissage des tapisseries....

    Si la tenture brodée de Romans constitue la version de cette Passion la plus complète qui soit parvenue  jusqu' à nous , rien ne permet d'exclure qu'un nombre plus important de panneaux n'aient été conçus à l'origine.

    En effet certaines  scènes , très populaires à la fin du Moyen-Age ne sont reproduite s ni dans les différentes tapisseries , ni dans la tenture brodée : La véronique essuyant le visage du Christ lors de la Marche au Calvaire , la Descente de Croix (et cependant un personnage transporte une échelle destinée à cette fin dans la tapisserie de la Crucifixion d'Anger ) ou bien la Déploration de Marie  sur le corps de son fils, au pied de la croix

    Texte de Béatrice Girault - Kurtzemann  restauratrice de la tenture