Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Ouverture des visites de la Collégiale Saint Barnard aux Groupes constitués

    Venez découvrir les trésors de la Collégiale Saint BarnardIntérieur_église_Romans.jpg

    collegiale 001.JPG

    L association des amis de la Collégiale Saint Barnard ouvre  sa saison des 1024px-StBarnard-Romans-nef.jpgvisites pour des groupes constitué de 10 personnes  minimum

    Une visite complète de la Collégiale d'une durée de 1H30 a 2 H

    Un petit aperçu de la Collégiale  

    (cliquez sur le mot Collégiale)

    Lire la suite

  • Le Christ devant Pilate et Hérode

    peintures de la collégiale 004.JPGDeux scènes : Pilate renvoie Jésus devant Hérode ;Hérode fait revêtir Jésus de la robe des insensés.

    Comme le dit  l'évangile ;les juifs, par scrupule religieux, ne sont pas entrés chez Pilate qui pour les recevoir, se tient devant la porte de son palais: Cette porte est ornée de belles  sculptures et de chaque côté du cintre on voit deux statues, l'une représentant un soldat armé d'une lance et l'autre un homme coiffé  d'un turban . De la main gauche .Pilate tient un long sceptre ou bâton de commandement :contrairement  à la mode romaine, il a une longue barbe blanche et des cheveux tombant sur les épaules :il lève la main droite  comme pour appuyer l'ordre qu'il donne  de conduire Jésus chez le roi Hérode.

    Derrière Pilate dans le vestibule, se tiennent quatre Juifs, les docteurs de la Loi, dont les traits sémitiques contrastent avec ceux du gouverneur romain , l'un d'eux porte un costume fourré d'hermine des hauts magistrats du XVé siècle , un autre est vêtu d'une sorte de dalmatique à bordure brodée et d'un chaperon dont le bord retombe par dessus l'épaule gauche et qui rappelle la coiffure classique du Dante .Jésus ligoté debout  à droite  de Pilate, entouré de soldats, distingué par son plumet , et , un autre soldat tiennent chacun une extrémité de la corde qui lie les mains du Christ.

    Au Bas du panneau, neuf Juifs dont plusieurs femmes  accusent le Sauveur .A droite de cette scène ,le roi Hérode  interroge à son tour Jésus Christ; il est assis sur son trône dans une salle située dans une tour crénelée . Il a la couronne royale sur son turban et tient son sceptre de la main gauche  sa droite et en arrière du trône  trois Juifs et une Juive assistent à l'audience presque complétement cachés par le haut baldaquin du trône ;un d'eux coiffé du mortier judiciaire semble donner son avis à Hérode à la gauche duquel un Juif âgé accuse Jésus qu'il montre du doigt ,tandis que celui ci, dont l'expression de sérénité est très délicatement rendue dans le dessin, est revêtu de la robe blanche, indice de folie dont trois soldats Juifs le couvrent tandis qu'un quatrième resserre ses liens .

    Ce panneau et le suivant sont beaucoup plus remarquable comme composition et exécution

    Un beau Romans......... A Romans sur Isère  par le club vidéo